L'Espagne salue l'accord de mobilité de l'UE comme un "premier pas" vers la relance du tourisme international

Reyes Maroto
Publié
14/10/2020

Maroto se félicite de la préférence accordée aux tests à l'origine et/ou à la destination comme mesure prioritaire par rapport aux quarantaines

Le ministre de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, a célébré ce mardi l'accord sur la mobilité dans l'Union européenne comme "un premier pas" pour réactiver l'activité touristique internationale car il comprend des mesures proportionnées et prévisibles qui permettent d'améliorer la confiance des voyageurs.

Maroto a apprécié positivement l'homogénéisation des critères de mobilité dans l'Union européenne approuvée comme recommandation et qui inclut la position de l'Espagne sur l'exclusion des fermetures de frontières et l'établissement de limites flexibles à la mobilité, toujours sous des critères de santé objectifs.

Il se félicite également de la préférence accordée aux tests à l'origine et/ou à la destination comme mesure prioritaire par rapport aux quarantaines. "Nous continuerons à travailler pour obtenir cette règle générale qui permettra de récupérer les flux touristiques internationaux dans des conditions de sécurité sanitaire, élément clé pour la réactivation de notre secteur touristique", a souligné le ministre.

Lors de sa réunion de mardi à Luxembourg, le Conseil Affaires générales (CAG) de l'Union européenne, composé des ministres des affaires européennes des États membres de l'UE, a adopté la recommandation relative à une approche coordonnée de l'UE visant à restreindre la liberté de circulation en réponse à la pandémie.

La recommandation, adoptée par le Comité des représentants permanents (Coreper), bien qu'elle soit essentiellement indicative et minimale, vise à établir des critères et des données normalisés pour garantir une libre circulation sûre et non discriminatoire au sein de l'Union européenne, à renforcer les mécanismes de coordination et à améliorer l'information des citoyens.

Jusqu'à présent, chaque État membre a établi des restrictions pour les citoyens d'autres pays en fonction de ses propres critères et lignes directrices, qui diffèrent souvent les uns des autres.

Mention spécifique aux îles

L'Espagne se félicite de cette recommandation car elle reflète sa position sur des éléments fondamentaux tels que l'exclusion de la fermeture des frontières comme mesure à adopter, la protection de la mobilité des groupes particulièrement sensibles et concernés et la régionalisation de l'évaluation et de la mise en œuvre des mesures.

Une mention spécifique est également faite des territoires périphériques et ultrapériphériques, tels que les îles, pour lesquels l'Espagne a préconisé un traitement spécial.

De même, la recommandation mentionne expressément la préférence pour les tests à l'origine et/ou à destination par rapport à la quarantaine - ou à l'auto-isolement - et invite également les États à poursuivre leur coopération en matière de reconnaissance mutuelle des résultats et de formulaires de localisation des passagers, en ouvrant la possibilité d'un formulaire européen.

Créditos https://agenttravel.es/noticia-039464_Espana-aplaude-el-acuerdo-de-movilidad-en-la-UE-como--primer-paso--para-reactivar-el-turismo-internacional.html