Le tourisme local se développe : 70 % des voyageurs choisissent de séjourner en Espagne

Turismo de proximidad
Publié
26/08/2020

Le nombre de voyageurs qui prévoient de voyager à partir de septembre est en baisse de deux points par rapport à l'année précédente, selon l'ObservaTUR

Les voyageurs espagnols ont préféré profiter de l'Espagne cet été, compte tenu de la situation de la pandémie mondiale. 70 % d'entre eux ont choisi cette option, contrairement à une minorité qui a décidé de voyager hors de notre pays, selon les données désagrégées du rapport saisonnier de l'Observatoire national du tourisme émetteur (ObservaTUR), qui montre que les voyageurs espagnols sont plus réticents à prendre des vacances en septembre prochain.

La majorité des habitants de Madrid (90,2 %) ont quitté leurs frontières territoriales en direction d'autres points de la géographie nationale, suivis des citoyens basques (85,2 %), castillans-léonais (83,5 %) et castillans-La Manche (83,4 %).

D'autre part, les Canaries sont ceux qui ont fait le moins de voyages, puisque seulement 25% d'entre eux ont quitté leur communauté. La moitié des Catalans et des Andalous qui ont voyagé ont également choisi de ne pas quitter leurs territoires autonomes.

Les Valenciens et les Galiciens se situent dans la moyenne nationale et sept sur dix ont déménagé leur lieu de résidence cet été pour prendre leurs vacances.

Pendant cette période de vacances, les ressortissants nationaux ont surtout cherché des destinations moins fréquentées et plus proches de leur lieu de résidence, privilégiant le tourisme de nature, l'écotourisme et les voyages de détente et de bien-être.

Les voyageurs nationaux tombent en septembre

Les Espagnols ont préféré voyager cet été en raison de l'incertitude de l'automne prochain. Ainsi, près de 80 % d'entre eux déclarent avoir pris leurs vacances cet été, tandis que 15 % prévoient de le faire à partir du 1er septembre, soit un chiffre inférieur de deux points à celui de l'année dernière.

Par communautés, les Canariens (26,6 %) et les Andalous (20,4 %) seront ceux qui profiteront le plus de leur repos professionnel pendant cette période. Ce pourcentage est supérieur à celui des citoyens de Galice (17,5%), de Catalogne (12,5%) et de Madrid (12,1%).

Un Basque et un Valencien sur dix seulement voyagerait au cours du mois suivant. Les Castillans en général seront les moins susceptibles de voyager au cours du neuvième mois de l'année.

"Bien qu'il n'existe pas de solution médicale ou pharmacologique, nous devons insister, depuis ObservaTUR, sur la nécessité de soutenir le secteur du tourisme par des mesures exceptionnelles qui lui permettront de résister aux chutes d'activité dramatiques qui se produisent", déclare Marcos Franco, partenaire fondateur de ReiniziaT et d'ObservaTUR.

Créditos https://www.agenttravel.es/noticia-038937_Crece-el-turismo-de-proximidad:-el-70-de-los-viajeros-se-decantan-por-quedarse-en-Espana.html