Les aéroports reprennent progressivement du trafic, avec plus d'un million de passagers en juin

Publié
14/07/2020

En juin, Barajas a enregistré le plus grand nombre de passagers sur le réseau avec 194 734

Le réseau aéroportuaire d'Aena a commencé à reprendre progressivement du trafic à la fin du mois de juin, atteignant plus d'un million de passagers sur l'ensemble du mois, contre 267 671 en mai.

Cependant, en raison des restrictions de mobilité imposées jusqu'au 21 juin, le nombre de passagers en juin représente une baisse de 96,1 % par rapport au même mois en 2019.

La reprise à la fin du mois se traduit par l'augmentation progressive du nombre d'opérations, passant d'une moyenne de 200 à 300 vols quotidiens début mai à environ 400 début juin, plus de 1 000 à la fin du mois et 2 000 opérations quotidiennes début juillet.

Au mois de juin, les aéroports du réseau Aena ont enregistré 43 640 mouvements d'avions, soit 80,7 % de moins qu'un an plus tôt.

Sur le nombre total de passagers, 317 570 l'ont fait sur des lignes internationales, soit 98,4 % de moins qu'un an plus tôt, tandis que 717 038 ont voyagé sur des lignes intérieures, soit 91 % de moins.

En juin, l'aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas a enregistré le plus grand nombre de passagers dans le réseau avec 194 734, soit une baisse de 96,5 % par rapport au même mois en 2019. Il est suivi par Josep Tarradellas Barcelona-El Prat, avec 148 903 (-97,1%), Palma de Majorque, avec 127 555 (-96,7%), Gran Canaria, avec 106 541 (-89,1%), et Tenerife Norte-Ciudad de la Laguna, avec 99 703 (-80,6%).

En termes de nombre d'opérations, les aéroports qui ont enregistré le plus grand nombre de mouvements en juin sont les aéroports qui ont principalement une activité non commerciale, comme Madrid-Cuatro Vientos, avec 4 693 opérations, Sabadell, avec 4 163, ou Jerez, avec 2 661.

Quant aux aéroports qui ont maintenu une activité commerciale, l'aéroport qui a enregistré le plus grand nombre de mouvements en juin est celui d'Adolfo Suárez Madrid-Barajas, avec un total de 3. 747 (-90,1%) ; suivi de Josep Tarradellas Barcelona-El Prat, avec 2 753 vols (-91,4%) ; Gran Canaria, avec 2 382 (-74,8%) ; Palma de Mallorca, avec 2 286 (-91,3%), et Tenerife Norte-Ciudad de La Laguna, avec 1 980 (-68,6%).

Plus de 1 300 vols de fret et de rapatriement médical

Pendant la période de l'état d'alerte, les aéroports du réseau Aena ont assuré environ 1 340 vols essentiels. Sur ce total, quelque 750 vols ont été consacrés au rapatriement et au retour et plus de 590 vols de fret pour l'approvisionnement en fournitures médicales afin de faire face à la pandémie.

En juin, 45 237 tonnes de fret ont été transportées sur l'ensemble du réseau, soit 41,4% de moins qu'au cours du même mois en 2019, en raison du fait qu'une grande partie du fret habituel est transporté par des avions commerciaux de passagers.

Les quatre aéroports qui ont enregistré le plus grand trafic de marchandises sont Adolfo Suárez Madrid-Barajas, avec 22 992 tonnes (-47,8%) ; Josep Tarradellas Barcelona-El Prat, avec 6 837 (-49,3%) ; Zaragoza, 5 566 tonnes (-25,1%), et Vitoria, avec 5 083 tonnes (-6,1%).

Contrôles sanitaires

Après la fin de l'état d'alerte et la suppression des restrictions à la mobilité des personnes, l'Aena travaille en coordination avec les autorités sanitaires et de transport du gouvernement espagnol, ainsi qu'avec les États membres de l'Union européenne et les associations internationales d'aéroports (ACI) et de compagnies aériennes (IATA).

Aena a déjà mis en œuvre dans ses 46 aéroports et deux héliports en Espagne toutes les recommandations sur la propreté, la distance de sécurité, l'hygiène et la communication de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC), qui ont été transposées dans la réglementation espagnole par un décret royal.

Depuis le 15 mai, le ministère de la santé, par l'intermédiaire du Service de santé extérieur, effectue des contrôles sanitaires à l'arrivée des passagers en provenance de l'étranger, qui ont été renforcés conformément à l'ouverture des frontières.

Pour effectuer ces contrôles, le ministère de la santé bénéficie du soutien de l'Aena, tant en termes de ressources humaines que technologiques. Dans le premier cas, deux sociétés fournissent des services de soutien au personnel de santé dans tous les aéroports. Le montant destiné à renforcer ces services, auxquels plus de 1 000 personnes ont adhéré, s'élève à près de

Dans le second cas, grâce à l'installation de caméras thermographiques qui permettent de prendre la température des passagers et au développement technologique de la "carte de localisation des passagers" (PLC).

Les contrôles établis en matière de santé intègrent trois filtres de sécurité, avec enregistrement de la température, contrôle des documents (PLC) et contrôle visuel.

En outre, les cas suspects sont transmis à un contrôle secondaire où le personnel de santé évalue la situation clinique et épidémiologique du passager.

Créditos https://www.agenttravel.es/noticia-038569_Los-aeropuertos-recuperan-el-trafico-progresivamente-con-mas-de-un-millon-de-pasajeros-en-junio.html