Ceuta

Ceuta, l'ancienne Civitas Romanorum, ou « Sisebuto » pour les Goths, est enclavé dans le nord du continent africain, à seulement un pas de la péninsule Ibérique, avec laquelle existent des bonnes communications maritimes et aériennes. Malgré sa petite taille, la ville réunie tout le nécessaire pour la célébration de congrès et de réunions d'affaires. Une bonne sélection d'hôtels de trois et quatre étoiles, beaucoup d'eux possédent des salles de réunions, il faut ajouter le palais de l'Assemblée Autonome, inauguré en 1927, qui compte une magnifique salle de représentation et d'autres espaces, ainsi que le Grand Casino.

Très disputée tout au long des siècles de part sa situation stratégique comme porte de la Méditerranée, Ceuta est un mix de gens et cultures. La convivialité pacifique entre tous ses voisins, les catholiques, les musulmans, les hindous et les hébreux, étant depuis toujours la carte d'identité de la ville. Entre ses nombreux charmes se distinguent ses belles plages, ses monuments, comme la cathédrale, les murailles et la forteresse du Monte Hacho, ses musées, et le Parc Maritime Méditerranéen, un espace de 46.000m², charpenté par ces lacs d'eau salée, sa végétation et ses chutes d'eau, qui aussi héberge le Grand Casino et le port de plaisance. Aussi méritent une mention spéciale les magasins de la ville car en sa qualité de port franc, comme Melilla et l'Andorre, Ceuta possède les prix les plus bas d'Espagne.

Si à cette offre culturelle s'ajoute une large gamme de restaurants où savourer la délicieuse gastronomie de Ceuta, un climat enviable avec 300 jours de soleil par an, une vie nocturne vibrante, l'hospitalité des habitants et une grande variété de loisirs, avec l'accent sur les sports aquatiques, il n'est donc pas difficile de comprendre pourquoi Ceuta est une destination populaire pour organiser des événements et des voyages de stimulation.

Ensuite, hors des frontières de la ville, Le Maroc offre aux voyageurs d'affaires un large éventail de possibilités, partant des excursions aux médinas de Tanger et Chefchaouen et des circuits culturels par les villes impériales de Fez, Marrakech, Rabat, Meknès et Casablanca, jusqu'aux routes par le Rif et raids en 4x4 par les terres au-delà de l'Atlas.